Noir au Japon 2016 : Les Revenants de… non on est TOUJOURS LA ! (^-^)

Salut ! C’est Will !

J’espère que vous allez bien.

Ca fait plus d’un an, que je n’ai rien écrit, plus d’un an que rien n’a été publié. (En tout cas sur ce blog, mais j’ai écris et publié pas mal à côté, donc je ne suis pas rouillé non plus. LOL)

En un an… sinon plus, il y a eu énormement de changements de nos vies, Donuve, Bago et moi même.

Nous sommes toujours au Japon, nous travaillons toujours à Tokyo.

Mais nous avons tellement de projets et d’opportunités sous les mains… Qu’on a pas vraiment pris le temps de tout déballer sur le blog.

Je vais le faire petit à petit et voir comment intégrer la team, et d’autres membres pourquoi pas ^^v.

Il y a de plus en plus d’étrangers qui viennent forcer leurs chances au Japon. Ca fait vraiment plaisir de voir d’autres noirs et étrangers toutes couleurs confondus, passer à l’action et réussir là où, on leur a souvent dit et répété que c’était impossible.

Il y a, et je pense qu’il y aura encore plus d’opportunités au Japon dans les années a venir. A cause de la demographie japonaise déclinante principalement mais pas seulement…

Je pense que c’est avant tout une question de mentalité.

Si vous avez la bonne mentalité, si vous êtes optimiste, si vous passez plus de temps à charbonner qu’à parler (sauf si vous êtes payé pour parler, dans ce cas, c’est différent) alors vous allez trouver des opportunités, vous allez trouver des solutions à vos problèmes.

Mais ça commence d’abord par :

  1. Croire en vous, croire que c’est possible pour vous.
  2. Faire un plan simple, mais facilement actionnable.
  3. Se lancer, faire, echouer, et répéter le processus jusqu’à réussir
  4. Bruler le navire, faire en sorte de vous mettre dos au mur, de ne plus avoir qu’un seul choix : REUSSIR.

Si vous faites ça, vous ne pouvez pas échouer.

Bon je retourne charbonner on se capte plus tard.

Will

A lire aussi :

1 réponse
  1. Seb
    Seb says:

    Je viens de découvrir votre blog, très sympa ! C’est rare d’entendre parler de personnes noires ou métisses vivant au Japon… Et même si ce dernier message date d’un an, il me donne sans doute encore plus de motivation à poursuivre mon rêve de vivre sur Hokkaido ! (J’aime le froid.)
    J’espère que vos plans ont tourné pour le mieux !

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *